15.01.2011

Légende du crocus de prairie

Légende manitobaines du crocus de prairie
 4ndtqd4x


Wappee était le fils du chef de la tribu des Pieds Noirs. Estimé de tous, il vivait paisiblement entouré des siens. N’ayant peur de rien, à l’abri des intempéries et des bêtes féroces dans le grand tipi, il grandissait en sagesse tout en suivant attentivement les enseignements de son père.

Quand Wappee eut douze ans, son père le fit venir.

« Mon fils, le temps est venu pour toi de devenir un homme. Un jour, si les Esprits le veulent, tu seras le chef. Pour cela, tu dois te montrer à la hauteur de ton peuple. Tu dois partir dans les collines. Tu reviendras dans cinq nuits. Alors, peut-être seras-tu devenu un homme libre, capable de conduire les tiens.»

Wappee quitta la tribu le soir même et se dirigea vers les montagnes. Il s’installa sur le sommet de la plus haute colline. Seul avec les étoiles, il se sentit libre, prêt à affronter tous les obstacles.

Au matin, Wappee se leva, le cœur léger. C’était une belle journée de printemps. La neige fondait lentement sous le chaud soleil.

Wappee s’assit et médita sur son avenir. Il devait attendre qu’un Esprit bienveillant lui montre, par le biais du rêve, le chemin qui le mènerait de l’enfance vers l’âge adulte. Mais le jour progressait et Wappee ne voyait toujours rien.

Aucune vision, ni âme qui vive, ne venait troubler le silence qui l’entourait. Très vite, la solitude et la peur s’emparèrent de lui.

Le soir venu, il s’allongea à nouveau dans l’espoir d’avoir une vision. Mais rien ne vint.
Le lendemain se passa en tous points comme la veille. La journée chaude étala les couleurs de l’aube jusqu’au crépuscule pour se fondre ensuite dans la pénombre de la nuit. Wappee ne bougea pas.

Il ne lui restait maintenant que trois nuits avant de retourner chez son père pour lui annoncer qu’il n’était pas devenu un homme, mais qu’il était un lâche.

Le Grand Esprit ne lui avait pas permis de faire le rêve. Plus le temps passait, plus Wappee ressentait la douleur de l’échec.

Le matin suivant, alors qu’il observait les couleurs du soleil levant, il aperçut une petite fleur aussi blanche que la neige, qui reposait à ses côtés.

La fleur ouvrait grand ses pétales pour y laisser entrer le soleil. Elle se balança lentement dans sa direction jusqu’à ce que son esprit troublé fut calmé par la vue des montagnes bleues et de l’herbe verte des prés.

Assis non loin de la fleur, Wappee observa les corbeaux et écouta le bruit du vent. Le jour baissait. La montagne devint rose, puis magenta. Bientôt le soleil disparut, laissant place à l’obscurité.

Mais cette fois, Wappee ne se sentait plus seul. Il avait maintenant une amie :

« Petite sœur, dit-il, toi si fragile, que fais-tu dans cet endroit froid et venteux? Je vais me coucher près de toi pour te réchauffer. Mais je ne veux pas t’écraser. »

Et pendant qu’une partie de son esprit se reposait l’autre partie veillait sur la petite fleur blanche.

Lorsque la nuit se prépara à rencontrer le jour, la fleur parla :

« Écoute, Wappee. Hier, tu étais triste car tu ne connaissais pas la peur. Celui qui ne connaît pas la peur est fragile. L’homme sage apprend à vivre avec elle. »

Le jeune indien, surpris, s’approcha de la fleur pour mieux l’entendre. Mais la fleur se tût, en se balançant au gré du vent.

Toute la journée, Wappee ne cessait de penser à ce que la fleur lui avait dit.

La nuit suivante, il protégea encore la petite fleur avec son manteau de fourrure. Puis, à l’aube, la fleur parla :

«Tu as bon cœur, Wappee. Tu iras loin.»
Puis, elle se tût jusqu’à la nuit suivante. Au lever du jour, elle dit encore :

«La sagesse et un coeur bon sont les qualités d’un grand chef. Si tu as des difficultés, reviens vers les collines, elles t’apporteront la paix et la chaleur.»

Puis Wappee s’endormit paisiblement. Son sommeil fut peuplé de visions : devenu chef de sa tribu, il la vit heureuse et prospère.

Il était maintenant temps pour Wappee de retourner vers les siens. Cependant, avant de partir, il dit à la fleur :

« Petite sœur, pendant trois nuits, tu m’as consolé de ma solitude, tu m’as aidé à avoir des visions. Demande-moi ce que tu veux et j’irai voir le Grand Esprit pour qu’il exauce tes vœux.»

La petite fleur répondit :

«Wappee, demande au Grand Esprit de m’habiller de bleu et de violet, comme les montagnes, afin que les hommes puissent me voir et me tenir en compagnie, un petit soleil doré que je garderai tout au fond de mon cœur pour me consoler les jours de pluie, un manteau chaud pour que je puisse faire face au vent froid qui souffle et à la neige qui fond. Ainsi, j’apporterai confort et espérance à tous les hommes.»

Le Grand Esprit, qui avait entendu cette conversation fut sincèrement touché par la bonté de Wappee envers la fleur aussi, répondit-il aux souhaits de ce dernier.

La petite fleur blanche devint alors bleue et violette avec au centre un cœur chaud et doré, enveloppé d’un manteau de verdure. Cette petite fleur s’appelle le crocus des prairies.

Les hommes admirent sa force et sa fragilité, ses couleurs et sa chaleur. Elle est aujourd’hui l’emblème floral du Manitoba
 
Belle journée à vous !

14.01.2011

Petits crocus botaniques

 

Voilà que démarre la plantation des bulbes qui fleuriront le printemps prochain

J'ai lu dans Rustica 2005 (ma bible) que certains crocus étaient plus précoces, alors, je suis partie à leur recherche vendredi

 

Moins connus que les hybrides à grosses fleurs, ils sont souvent plus précoces.

Crocus ancyrensis de couleur orange

crocus

Crocus Korolkowii, jaune

crocus_korolkowii_mini

Crocus Tomasinianus intérieur bleu lavande et gris bleu extérieur

U654O2

Ils fleurissent de janvier à mars

Bon, je n'en ai pas rencontré, mais.....je ne suis pas rentrée les mains vides ( cela vous étonne ? ) A suivre....

 

Pour voir le reportage photo de la rencontre 2008, petit clic ICI

Aujourd'hui, le jardin fête

Adrien

Séraphine
.
 
Dictons,
Pour Saint Adrien, le froid nous dit : je suis ici.
.
 La nativité de la Vierge fait fuir les hirondelles
.
 Après la nativité, le regain ne peut plus sécher
 
 
 
.
Légende manitobaines du crocus de prairie
 4ndtqd4x


Wappee était le fils du chef de la tribu des Pieds Noirs. Estimé de tous, il vivait paisiblement entouré des siens. N’ayant peur de rien, à l’abri des intempéries et des bêtes féroces dans le grand tipi, il grandissait en sagesse tout en suivant attentivement les enseignements de son père.

Quand Wappee eut douze ans, son père le fit venir.

« Mon fils, le temps est venu pour toi de devenir un homme. Un jour, si les Esprits le veulent, tu seras le chef. Pour cela, tu dois te montrer à la hauteur de ton peuple. Tu dois partir dans les collines. Tu reviendras dans cinq nuits. Alors, peut-être seras-tu devenu un homme libre, capable de conduire les tiens.»

Wappee quitta la tribu le soir même et se dirigea vers les montagnes. Il s’installa sur le sommet de la plus haute colline. Seul avec les étoiles, il se sentit libre, prêt à affronter tous les obstacles.

Au matin, Wappee se leva, le cœur léger. C’était une belle journée de printemps. La neige fondait lentement sous le chaud soleil.

Wappee s’assit et médita sur son avenir. Il devait attendre qu’un Esprit bienveillant lui montre, par le biais du rêve, le chemin qui le mènerait de l’enfance vers l’âge adulte. Mais le jour progressait et Wappee ne voyait toujours rien.

Aucune vision, ni âme qui vive, ne venait troubler le silence qui l’entourait. Très vite, la solitude et la peur s’emparèrent de lui.

Le soir venu, il s’allongea à nouveau dans l’espoir d’avoir une vision. Mais rien ne vint.
Le lendemain se passa en tous points comme la veille. La journée chaude étala les couleurs de l’aube jusqu’au crépuscule pour se fondre ensuite dans la pénombre de la nuit. Wappee ne bougea pas.

Il ne lui restait maintenant que trois nuits avant de retourner chez son père pour lui annoncer qu’il n’était pas devenu un homme, mais qu’il était un lâche.

Le Grand Esprit ne lui avait pas permis de faire le rêve. Plus le temps passait, plus Wappee ressentait la douleur de l’échec.

Le matin suivant, alors qu’il observait les couleurs du soleil levant, il aperçut une petite fleur aussi blanche que la neige, qui reposait à ses côtés.

La fleur ouvrait grand ses pétales pour y laisser entrer le soleil. Elle se balança lentement dans sa direction jusqu’à ce que son esprit troublé fut calmé par la vue des montagnes bleues et de l’herbe verte des prés.

Assis non loin de la fleur, Wappee observa les corbeaux et écouta le bruit du vent. Le jour baissait. La montagne devint rose, puis magenta. Bientôt le soleil disparut, laissant place à l’obscurité.

Mais cette fois, Wappee ne se sentait plus seul. Il avait maintenant une amie :

« Petite sœur, dit-il, toi si fragile, que fais-tu dans cet endroit froid et venteux? Je vais me coucher près de toi pour te réchauffer. Mais je ne veux pas t’écraser. »

Et pendant qu’une partie de son esprit se reposait l’autre partie veillait sur la petite fleur blanche.

Lorsque la nuit se prépara à rencontrer le jour, la fleur parla :

« Écoute, Wappee. Hier, tu étais triste car tu ne connaissais pas la peur. Celui qui ne connaît pas la peur est fragile. L’homme sage apprend à vivre avec elle. »

Le jeune indien, surpris, s’approcha de la fleur pour mieux l’entendre. Mais la fleur se tût, en se balançant au gré du vent.

Toute la journée, Wappee ne cessait de penser à ce que la fleur lui avait dit.

La nuit suivante, il protégea encore la petite fleur avec son manteau de fourrure. Puis, à l’aube, la fleur parla :

«Tu as bon cœur, Wappee. Tu iras loin.»
Puis, elle se tût jusqu’à la nuit suivante. Au lever du jour, elle dit encore :

«La sagesse et un coeur bon sont les qualités d’un grand chef. Si tu as des difficultés, reviens vers les collines, elles t’apporteront la paix et la chaleur.»

Puis Wappee s’endormit paisiblement. Son sommeil fut peuplé de visions : devenu chef de sa tribu, il la vit heureuse et prospère.

Il était maintenant temps pour Wappee de retourner vers les siens. Cependant, avant de partir, il dit à la fleur :

« Petite sœur, pendant trois nuits, tu m’as consolé de ma solitude, tu m’as aidé à avoir des visions. Demande-moi ce que tu veux et j’irai voir le Grand Esprit pour qu’il exauce tes vœux.»

La petite fleur répondit :

«Wappee, demande au Grand Esprit de m’habiller de bleu et de violet, comme les montagnes, afin que les hommes puissent me voir et me tenir en compagnie, un petit soleil doré que je garderai tout au fond de mon cœur pour me consoler les jours de pluie, un manteau chaud pour que je puisse faire face au vent froid qui souffle et à la neige qui fond. Ainsi, j’apporterai confort et espérance à tous les hommes.»

Le Grand Esprit, qui avait entendu cette conversation fut sincèrement touché par la bonté de Wappee envers la fleur aussi, répondit-il aux souhaits de ce dernier.

La petite fleur blanche devint alors bleue et violette avec au centre un cœur chaud et doré, enveloppé d’un manteau de verdure. Cette petite fleur s’appelle le crocus des prairies.

Les hommes admirent sa force et sa fragilité, ses couleurs et sa chaleur. Elle est aujourd’hui l’emblème floral du Manitoba
 
Belle journée à vous !

07:38 Publié dans BULBES de PRINTEMPS, crocus, crocus botaniques, Lettre C | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | |  Imprimer | |

26.09.2010

Mon passage par la jardinerie OOOOOOOOOOOOOh!!!!!

Vendredi après-midi, coup de folies dans ma jardinerie préférée

En général, j'attends la fin de saison et les soldes pour acheter les bulbes de printemps, mais cette année j'ai envie de quelques particularités printanières.

Pour voir les photos au format d'origine, 2 clics

Les crocus

Crocus Tommasinianus                                                                   Crocus  Vanguard

crocus Tommasinianus Rosette DSC_0336.jpg           crocus vanguard DSC_0335.jpg

 

 

 

 

 

Les tulipes

 tulipe lingerie                                                                                 Tulipe Queensland

tulipe lingerie DSC_0337.jpg                                      

tulipe queensland DSC_0338.jpg

Les Narcisses

Narcisse Cum Laude                                                                       Narcisse Trepolonarcisse Cum Laude DSC_0333.jpg

                                   narcisse Trepolo DSC_0332.jpg

 

 

 

 

 

 

Les Iris

Iris Katharine Hodgkin                                                                     Iris Danfordiae

iris Katharine Hodgkin DSC_0326.jpg                                    iris Danfordiae DSC_0327.jpg

 

 

 

 

 

Iris d'automne Princess

iris d'automne Princess DSC_0328.jpg

 

 

 

 

 

 

Muscari Azureum                                                                            Allium Hair ( là j'ai craqué)

Muscari azureum DSC_0330.jpg                                    allium hair DSC_0334.jpg

 

 

 

 

 

Erythronium White Beauty ( que je ne connais pas)

appelé aussi Dent de chien en raison de la ressemblance à une canine du bulbe, c'est Cookie qui va être content !!!

Erythronium White Beauty DSC_0331.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Reste deux petites choses à vous faire découvrir, mais cela mérite un article particulier...

Pour les plantations faudra attendre un peu, dimanche sous la pluie au jardin

A ce soir , Beau dimanche à vous !

06.03.2010

6 mars, Quelques crocus,

Un peu de couleur au jardin  de la cuisine avec ces crocus

crocus DSC_0766

 

crocus DSC_0789

Très beau samedi à vous

 

27.02.2010

Ah oui ! Le printemps est là !

Très absente des blogs, en fait pas grand chose à dire concernant le jardin, l'hiver m'a usée.

Mais aujourd'hui , "coup de soleil", quel bonheur de pouvoir de nouveau s'aérer.

J'ai vu les pigeons Mansart (ramier) préparer le nid, le merle de la clématite est bien là et...;

 

Cet après-midi , premières au jardin

Le premier crocus

crocus DSC_0726bis

 

crocus DSC_0724bis

 

Et un peu plus loin, sous les fruitiers , une plantation de perce neige que ma fille a réalisé il y a 18 ans, la première abeille

perce neige DSC_0731bis

abeille et perce neige DSC_0738bis

 

Trop belle la vie quand le soleil est enfin là et que le jardin m'attend.

Belle après-midi à vous !
 

26.03.2009

24 mars, Nettoyage de printemps, Jean-Paul Sartre

Il fait trop moche et trop froid....

Quelle aubaine pour démarrer le nettoyage de Pâques.

Aucune envie de jardiner, ni de me prélasser au soleil, le soleil est en grève.

crocus blanc ligné mauveDSC_0600

Quand j'étais petite, j'adorai ces remue ménages chez ma grand-mère, les armoires vidées, triées, rafraîchies de papiers à fleurs.

Le Service de Table, celui que l'on sort 3 fois l'an, les verres de la grand-tante, les histoires, surtout, liées à ces objets.

Plus que 5 assiettes plates, parce qu'un jour........

Jamais pu retrouver la même, du coup un service dépareillé, mais que l'on garde, simplement parce que 5 assiettes plates suffisent.

crocus blanc ligné mauveDSC_0599

L'armoire à linge, où s'empilent bien ordonnés les draps, les taies, bien amidonnés, bien repassés et qui sent le savon et la lavande.

Cette armoire là était convoitée, sous les piles, entre les piles même, les enveloppes , pour le charbon, pour le loyer, les assurances ou autres qui avaient été oubliées.

Un petit pourcentage alors était distribué aux petits-enfants sur ce trésor retrouvé.

crocus blanc DSC_0041

Le tiroir à photos, pas encore triées, l'album des enfants, les mèches qui y traînaient, assis à même le sol l'après-midi passait avant de pouvoir le refermer.

Je ris, parce qu'au fil du temps, j'ai moi-même gardé des tas d'objets qui s'empilent, et qui se couvrent de la poussière de la mémoire.

Conservatrice, Nanny !

On ne sait jamais, cela peut encore servir , et cela sert parfois détourné de l'usage premier.

crocus blanc DSC_0038

Aujourd'hui, ce sont les petites qui fouillent, entrouvent les fenêtres sur mon passé et repartent les bras encombrés d'objets juste pour les faire revivre dans leurs présents.

D'autre vont enfin être jetés, parce que gardés sur des bonheurs perdus dont jusqu'alors il était difficile de se séparer. D'une année à l'autre ces reliquats là diminuent , pour un jour, enfin,  libérer le coeur des rancunes et des regrets.

Val, ma fille est là, dans ce travail gigantesque, où seule , je resterai des heures assise sur le plancher accrochée à mon histoire étalée.

Ses souvenirs ne sont pas le miens, ils sont encore si jeunes et très souvent plus gais, alors elle emporte quelques pièces qui la font encore rire, et qui m'ont causés tant de peine.

Nettoyage par le vide, plus de légèreté, enfin respirer, ne reste que 4 pièces à appurer.

Un réel bonheur ce nettoyage de printemps.

 J'adore cette histoire recommencée

 

 crocus blanc DSC_0039

Ce vendredi 27 le jardin fête les

Matthieu
.
Dicton,
Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars.
.
Citation,
On ne met pas son passé dans sa poche ; il faut avoir une maison pour l'y ranger.
.
Jean-Paul Sartre
.
belle après-midi à vous !
Et voilà que je retrouve mes crocus blancs

 

27.02.2009

27 février, Petit tour au jardin ce matin

Le jasmin de Californie reprend des couleurs

jasmin de Californie

Le premier crocus, pfff il est déjà attaqué par les limaces

crocus

Les primevères, encore et toujours

primeveres

Ce vendredi le jardin fête les

Roger
perce neige
Dicton,
Gelée de Sainte-Honorine rend toute la vallée chagrine.
Belle journée à vous ! Malgré le crachin

09.09.2008

Crocus ....ET Safran

 
 
Plantation de bulbes de printemps à poursuivre, quelques crocus en blanc
.
Ceux-ci,
.
 
100_7195
 
.
 
et  ceux -ci, crocus ARD Schenk , ce crocus est lié aux Jeux Olympiques d'hiver de Sapporo en 1972

 

.

Adrianus "Ard" Schenk (NED-patinage de vitesse) remporte trois médailles d'or dans les 1 500m, 5 000m, et 10 000m, toutes gagnées largement. Ard Schenk est considéré comme un héros aux Pays-Bas, où une fleur est baptisée en son honneur "Crocus chrysanthus Ard Schenk".

 
100_7197
 
 
.
 En mauve cette fois,crocus striped
.
100_7196
 
 
.
Quelques crocus pour une floraison en automne
.
Crocus speciosus
.
100_7198
 
 
 
 
.
Crocus Sativius
.

"Les pistils sont ensuite séchés soit au soleil, soit artificiellement toujours à une chaleur douce. Il faut environ 1 500 000 fleurs pour obtenir un kilo de stigmates séchés. Le rendement est de 2 kilos à l’hectare.

.

«Le Safran qui porte un nom arabe

Fait que mieux on rit et se gabe.

N’en prends par pourtant par excès

Car il causerait ton décès ;

Tout en riant t’en irois boire,

Du Styx infernal l’onde noire.

Le safran réjouit le cœur

Et aux membres donne vigueur.

Raffermit les viscères et repose le foie.»

Ecole de Salerne

.

Safran vient du persan Safra qui veut dire jaune, jaune comme la couleur des moines bouddhistes, le soleil, l’or. C’est, d’ailleurs la plus précieuse et la plus chère des épices, cultivée maintenant en Inde, au Maroc, en Grèce, en Iran qui est le premier producteur mondial. La première culture européenne du safran remonte à l’installation des arabes en Espagne entre le 8 ème et le 10 ème siècle. Ce pays produit le meilleur safran du monde, dans la Mancha, mais il est très rare, c’est une épice exceptionnelle qui a droit à l’appellation A.O.C Mancha. En France, c’est dans le Comtat Venaissin qu’on le cultiva en premier, puis dans le Gâtinais où la production a redémarré dans les années 80 avec du safran de belle qualité.

.

Le safran est donc un ravissant crocus à la belle corolle mauve et aux fins stigmates d’or, très recherchés pour leur parfum et leur couleur. En effet, Grecs et Romains se servirent d’abord du safran pour teindre les tissus en jaune.

.

100_7199
 
 
 
.
Ce mardi, le jardin fête
 
.
 
Omer
 
.
 
Dicton,
.
 
Pluie de septembre travaille à la vigne et à semailles.
.
 
Légende et histoire du safran

 

.

 La légende du Safran raconte qu'Alexandre le Grand, arrivé au cachemire, avait installé son campement dans une plaine pauvre. Le lendemain, il retrouva son armée au milieu d'un océan de fleurs mauves, apparues subitement, qui allait jusqu'à envahir sa tente, et se loger sous les sabots de ses chevaux.
Appeuré par un sortilège quelconque, il fit demi-tour sans combattre.
Vers -500 avant Jésus Christ, peu après la mort de Bouddha, les bonzes coloraient leurs toges en "jaune solaire", couleur sacrée des moines bouddhistes, symbole de pureté, de sainteté et d'immortalité.

.

Le Safran dans le monde

.

Les grands prêtres Assyriens conduisaient une procession nocturne au culte de la floraison magique du Safran. Une jeune vierge cueillait de ses mains pures la première fleur sortie de terre. Tout un symbole...
Plus tard, les prêtres magiciens interprétaient les volutes rouges que dessinaient les stigmates de Safran répandus à la surface de l'eau du Tigre.

Les Romains brûlaient le Safran comme de l'encens pendant les cérémonies religieuses. Les fleurs mauves répandues au sol évoquaient sensualité et longévité.

Les sybarites le buvaient en infusion avant de sacrifier aux dieux.

Au Maroc, le jour d'un baptême, on enduisait la tête rasée du nouveau-né d’un mélange d’argan + Safran.

En Orient, le Safran est utilisé pour ses pouvoirs aphrodisiaques : ce fortifiant sexuel infusé dans le thé accroît la sensibilité et le désir de la femme tout en multipliant la vitalité et la virilité de l’homme…

Au Liban, on donnait en offrande à la déesse de l’Amour, des gâteaux très safranés pour s’attirer le bonheur amoureux…

En Grèce, le couleur jaune du Safran était utilisé pour teindre les voiles des jeunes mariées.

Plus d'histoire sur le Safran

 
Les Gaulois concotaient une bouillie composée de céréales, de miel et de safran : ils y trouvaient force et vitalité.
Au Moyen Age, les moines enluminaient au Safran. C'est avec cette encre d'or, que l'on éclairait l'auréole des Saints. Le Safran était très utilisé par les apothicaires qui le vendaient à prix d’or.

.

Belle journée à vous !

100

09:17 Publié dans BULBES D'AUTOMNE, BULBES de PRINTEMPS, crocus, crocus sativus | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | |  Imprimer | |

23.02.2008

Petits bonheurs !

Graviers garnis.

Crocus

100_7557

Muscari

100_7566

100_7568

100_7573
 

Je suis contente de moi !

les trois dernières photos ont quelques minutes (déjà sombre) 

 100_7572

A tout tantôt

16:50 Publié dans FLEURS | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | |  Imprimer | |

20.02.2008

Balades au jardin

Le jardin est un peu débordé pour le moment, il vous propose une petite balade....

Les photos sont de ce week-end..

Pas très loin du jardin,

100_7494

Un peu de sérénité

100_7473

Privé de liberté

100_7510

Le geôlier !

100_7515

Mes balades du mercredi

http://photosfolies.Skynetblogs.be

pour ses merveilleux coquelicots

http://cuisine-de-mamini.skynetblogs.be

pour ses recettes à l'ancienne

http://celtijima.skynetblogs.be

pour ses contes celtes

http://tantejeanne.skynetblogs.be

pour son humour décapant

Belle journée à vous !

 

09:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook | | |  Imprimer | |