21.07.2012

Marguerite , Leucanthemum "OKI Court"

Elle est installée depuis l'année dernière au jardin labyrinthe cette superbe marguerite. Elle aime la mi-ombre ou le soleil et fleurit de juin à septembre. Elle fait environ 60 cm

marguerite,leucanthemum,oki court

 

marguerite,leucanthemum,oki court

 

marguerite,leucanthemum,oki court

 

marguerite,leucanthemum,oki court

 

marguerite, leucanthemum oki court (3).JPG

D'autres Marguerites du jardin , petit clic ici .../...

 

05.07.2011

Leucanthemum , marguerite

Les leucanthemum, leucanthème , ou plus familièrement les marguerites sont des vivaces de 40 cm à 1m selon les variétés, qui fleurissent de mai à septembre dans un sol riche , au soleil.

Multiplication des touffes au printemps

l'année dernière, j'ai planté au jardin labyrinthe ce leucanthemum superbum old, et je ne suis pas déçue de sa floraison,

leucanthème,leucanthemum,marguerite

leucanthème,leucanthemum,marguerite

leucanthème,leucanthemum,marguerite

leucanthème,leucanthemum,marguerite

Belle journée à vous

10.06.2011

La socialisation des fleurs

Une émission de 1982

Des fleurs simples, magnolia grandiflora, magnolia soulangeana, nénuphar, lotus, anémone...

Des inflorescences, carotte sauvage, grande berce... aux inflorescences composées des marguerites,matricaire, edelweiss

Le "Magnolia's garden en Caroline du sud, la fête de la jonquille à Gérardmer, les marais du Poitou avec ses lentilles d'eau, la Colombie, le haut plateau des Alpes, Belle-île en mer

Cellule, membrane, noyau, ribosome, mitochondrie, ergoplasme, capitule .....

Belle lecture

 

2213009880.jpg

 Voir les 13 épisodes, ICI

08:11 Publié dans DIVERS, L'aventure des plantes, La socialisation des fleures | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | |

02.06.2011

Je t'aime, un peu, beaucoup,........

Quelques marguerites des champs, pour vous souhaiter un heureux Jeudi

marguerite

13:49 Publié dans CLASSEMENT ALPHABETIQUE, Lettre M | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |  Imprimer | |

14.06.2009

14 juin, Bonne Fête aux Papas

Les petiotes étaient là ce matin avec leurs cadeaux fabriqués de leurs mains, quelle émotion à la lecture des petits compliments écrits à l'encre du bonheur et récités avec le coeur. Grand merci aux instituteurs et institutrices

Nanny se demandait quel cadeau offrir aux papas , un cadeau qui soit à la hauteur de ces papas si aimants.

Alors ce cadeau sera un petit retour nature, simplicité et vérité

Quelques photos du jardin verger , des plantes qui y poussent en toute liberté

millepertuis commun DSC_0751

seneçon DSC_0744

marguerite DSC_0746

 

mouron rouge DSC_0742

plantain lancéolé DSC_0754

salsifis des prés DSC_0749

 mauve DSC_0772

poule sur le nid DSC_0760

 

Très heureuse journée

11:41 Publié dans PLANTES SAUVAGES et Plantes MEDICINALES | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer | |

03.07.2008

Les lendemains de veille. Gueule de bois , le pissenlit

Les lendemains de veille ( avec les BBQ des vacances....)

Tisane de pissenlit.

Couper des racines de pissenlits fraîches ou séchées.

Infuser 10 minutes. En boire avant et après les excès d'alcool ou de nourriture.

La tisane à base de racine de pissenlit stimule la sécrétion de la bile . Elle favorise l'élimination.

Pour le goût, ajoutez du miel.

Chez moi, on dit : "Quand on a mangé le chou, il faut manger le 'turé'". 

 

 

Pour d'autres recettes  ICI

 

grande marguerite 1

Grande marguerite 

Ce vendredi, le jardin fête les

cabaret des oiseaux 2
Cabaret des oiseaux ( j'adore ce nom) 
Dicton,
Pour la Sainte-Berthe, Moisson ouverte.
glycine
 
Voilà la glycine qui remet ça  
Citation humoristique,

Je n'ai pas assisté à beaucoup de courses de spermatozoïdes mais j'ai donné beaucoup de départs.

Olivier de Kersauson

bpuquet tout fait rose

Oeillet de poète en roses dégradés 

belle soirée à vous !

Comme certains d'entre vous le constatent, je n'arrive pas à me décider sur mon design et comme le langage HTML m'est parfaitement inconnu, je reviens souvent au premier design du jardin, mais je suppose que je finirai par me calmer.

Demain matin, je vous parle de la seule monarde que les limaces m'ont laissée

18:03 Publié dans gueule de bois, LEGUMES, pissenlit, TISANES, REMEDES | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |  Imprimer | |

19.01.2008

Rose et Marguerite. Henri Murger.

33m4wtu
 

Rose et marguerite

un Conte d’hiver, juillet 1844 d’Henri Murger (1822-1861).

C’est le matin, le soleil sort de son alcôve étoilée ; la brise s’embaume et met ses ailes ; les sylphes vont emplir aux fontaines du ciel les urnes qu’ils doivent répandre sur les fleurs de la terre.

Dans les jardins et dans les champs, toutes les fleurs attendent avec impatience, car la journée de la veille a été brûlante .

Un des sylphes est amoureux de la rose. Il fait sa besogne en hâte et vole à ses amours de tout l’essor de ses ailes. Il est si pressé, qu’il oublie de pencher son urne sur une petite marguerite des champs. Elle l’appelle, mais il ne l’entend pas. Il est déjà près de sa belle maîtresse, et lui verse goutte à goutte les larmes les plus claires de la rosée.

La pauvre marguerite oubliée sent la mort glacer ses racines. Elle se penche sur sa tige et fait ses adieux à ses compagnes des sillons…..

Adieu , mes sœurs, je vais mourir. Voici le soleil qui rougit les feuilles et allume la poussière des chemins.

Bientôt, je ne serai plus qu’un brin d’herbe sèche, et, ce soir, l’aile du tourbillon m’emportera.

Plus heureuses que moi, vous avez bu la goutte d’eau de l’aurore ; elle brille dans vos calices comme une perle dans un écrin.

Voilà que vous renaissez, plus fraîches et plus parfumées.

L’abeille sonore vous caresse comme elle me caressait hier quand je lui donnais du miel.

Aujourd’hui, elle ne me reconnaît plus.

Adieu, mes sœurs ! Je vais mourir ; le sylphe m’a oubliée.

Cependant, je jour se passa, le soir vint ; la cornemuse du pâtre rappela les troupeaux à la crèche. L’angélus s’envola du clocher, l’étoile vespérale ouvrit sa prunelle d’or.

Les grillons et les cigales commencèrent leur symphonie nocturne, et l’humble pâquerette n’était pas encore morte.

Alors arriva, par le chemin des blés, une jeune fille vêtue de blanc. Lorsque le vent gonflait son écharpe, elle semblait avoir des ailes et près de s’envoler. Elle marchait lentement, et se retournait quelquefois pour regarder derrière elle. Mais elle ne voyait pas venir ce qu’elle paraissait attendre.

Elle s’appelle Rose et va avoir seize ans. Elle est sortie au sonner de l’Avé Maria, et elle marche devant elle, au hasard, cherchant la solitude et le silence pour entendre plus distinctement chanter la voix qui s’est éveillée dans son âme.

Si son visage est triste à cette heure, c’est que son cœur est en peine ; voici les rêveries qu’elle effeuille en marchant : " Hélas ! D’où vient que je suis triste ? Il y a toujours des larmes dans mes yeux. Ma mère me dit : " Pourquoi pleures-tu ? " et je l’embrasse ; mais il y a encore des larmes dans mon baiser. Suis-je seule à pleurer ? Le matin, si je veux chanter en filant mon lin, je le sens humide sous mon doigt : car il y a aussi des larmes dans ma chanson. Elles coulent de mes yeux, mais la source est ailleurs. Suis-je seule à pleurer ? "

La nuit, je ne peux plus dormir sous mes rideaux, et, quand je fais ma prière le soir, il y a aussi des larmes dans ma prière.

Suis-je seule à pleurer ?

Le soir, autour de l’âtre, quand on se rassemble pour écouter la légende, si la gaieté bruyante de nos voisins arrête un instant le conteur, je veux rire comme les autres , mais il y a aussi des larmes dans mon sourire

Suis-je seule à pleurer ?

Ah ! S’il le savait, celui-là qui a emporté ma joie avec lui, peut-être, il reviendrait.

Je vais l’attendre partout, et je ne le rencontre pas.

Ce soir aussi , je l’attends.

Viendra-t-il ?

Il a emporté mon cœur, et il ne m’a rien laissé de lui ; il ne m’a laissé que son nom.

Son nom ! Il est toujours sur mes lèvres, je l’ai mis dans ma ballade, et l’air me semble plus beau.

Je l’ai mis aussi dans ma prière. Hélas ! Dieu me le pardonne !

M’aime-t-il ?

Aimer ! J’aime bien ma tendre mère, et aussi ma jeune sœur.

Mais lui ! Je ne l’ai vu qu’une fois, et, depuis ce jour-là, mes yeux le cherchent partout, et ma pensée vole à lui sans cesse.

Hélas ! M’aime-t-il ?

Suis-je seule à pleurer ?

Et, comme Rose s’était assise au bord du sillon où se mourait la marguerite, une de ses larmes tomba sur la fleur qui se sentit ranimée par cette rosée inattendue, et se relevant lentement sur sa tige en aspirant l’haleine du soir.

Une seconde larme tomba des yeux de Rose, et mouilla les pétales d’argent de la fleur.

La marguerite ranimée regarda la jeune fille éplorée, et elle comprit tout.

 Rose, Rose, dit-elle, je connais la cause de tes larmes. Ton front est pâle, ton cœur est triste, tes yeux sont mouillés.

J’allais mourir faute de rosée, tu vas mourir faute d’espérance .

Sois heureuse, sois joyeuse, Rose.

Je vais te dire mon secret, sans que tu aies besoin de m’effeuiller.

Sèche tes yeux, Rose, et que ton front se colore, et que ton cœur batte, et que ton sourire revienne.

Il t’aime, Rose, celui que tu aimes ; il va venir, celui que tu attends ; il t’aime…..beaucoup, passionnément.

FIN

photos 15 05 07 248

 

Sur cette photo de cerisier en fleurs de l'année dernière, je vous souhaite

Un très joyeux Week-end à tous.

Ephémérides du jour dans le post précédent.

10:49 Publié dans CONTES, TEXTES, LEGENDES | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | | |  Imprimer | |

17.01.2008

Digestion facile : liqueur de Sauge

Digestion facile

Liqueur de Sauge

A base de sauge, cette liqueur prise , avec modération ( un verre à liqueur) , à la fin d’un repas copieux, facilite la digestion.

photos au 02 11 2007 260

Pour un bon résultat, utilisez de la sauge officinale ( fleurs et hampes doivent être fraîchement cueillies.

Dans un récipient hermétiquement bouché, faites macérer durant 10 jours, 10 hampes fleuries de sauge et 10 morceaux de sucre dans 1 litre d’eau-de-vie à 40 ou 45°. Laissez au repos complet. Le 11 ème jour, filtrez. Pour avoir un parfum encore plus prononcé, vous pouvez également ajouter quelques sommités de romarin et de thym

100_4298

Rose et marguerite

Adieu , mes sœurs, je vais mourir. Voici le soleil qui rougit les feuilles et allume la poussière des chemins.

Bientôt, je ne serai plus qu’un brin d’herbe sèche, et, ce soir, l’aile du tourbillon m’emportera.

Plus heureuses que moi, vous avez bu la goutte d’eau de l’aurore ; elle brille dans vos calices comme une perle dans un écrin.

Voilà que vous renaissez, plus fraîches et plus parfumées.

L’abeille sonore vous caresse comme elle me caressait hier quand je lui donnais du miel.

Aujourd’hui, elle ne me reconnaît plus.

Adieu, mes sœurs ! Je vais mourir ; le sylphe m’a oubliée.

à demain pour la suite......

La rose naît du mal qu'a le rosier.

Mais elle est la rose.

Aragon.

 

Les éphémérides seront postés le soir pour le lendemain ( j'étais trop souvent en retard)

Tout doux Jeudi à Vous !

09:27 Publié dans AROMATES, digestion, liqueurs, RECETTES, sauge, TISANES, REMEDES | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | | |  Imprimer | |

16.01.2008

consommé de chou fleur au citron

bambi7

Aujourd’hui, mercredi, Nanny cuisine

Un test : le consommé de chou-fleur au citron

Préparation : 15 minutes,

Cuisson : 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes

100_4538

1 chou-fleur, 1 citron, 1 cube de bouillon de volaille, 3 blancs de poulet, 1 bouquet de cerfeuil, sel et poivre.

Coupez le chou-fleur en petits bouquets, lavez-les

Faites chauffer 1 litre d’eau dans une casserole, délayez-y le cube de bouillon. Ajoutez le jus du citron, les blancs de poulet coupés en lanières et les petits bouquets de chou-fleur.

Faites cuire à feu moyen pendant 20 minutes environ.

Laissez refroidir. Rectifiez au besoin l’assaisonnement . Servez frais, parsemé de cerfeuil et de fines rondelles de citron.

Je poste la photo dès qu’il sera cuit.

Coût : Poulet , environ 5 € - chou-fleur environ 1,90€, le cerfeuil vient du congélateur.

100_4491bis

Petit conte à suivre

Rose et marguerite

In Contes d’hiver, juillet 1844 d’Henri Murger (1822-1861).

C’est le matin, le soleil sort de son alcôve étoilée ; la brise s’embaume et met ses ailes ; les sylphes vont emplir aux fontaines du ciel les urnes qu’ils doivent répandre sur les fleurs de la terre.

Dans les jardins et dans les champs, toutes les fleurs attendent avec impatience, car la journée de la veille a été brûlante .

Un des sylphes est amoureux de la rose. Il fait sa besogne en hâte et vole à ses amours de tout l’essor de ses ailes. Il est si pressé, qu’il oublie de pencher son urne sur une petite marguerite des champs. Elle l’appelle, mais il ne l’entend pas. Il est déjà près de sa belle maîtresse, et lui verse goutte à goutte les larmes les plus claires de la rosée.

La pauvre marguerite oubliée sent la mort glacer ses racines. Elle se penche sur sa tige et fait ses adieux à ses compagnes des sillons…..

A demain pour la suite….

102_5117

Aujourd'hui, nous fêtons les :

Marcel

Mais aussi les

Bérard, Bérarde, Bérardine,

Fursy,

Othon, Otacilia, Othello, Othilie, Otto, Otton

 Dicton du jour :

Quand sec est janvier, ne doit se plaindre le fermier.

Jardin : Semez la fève en place, si votre sol n'est plus gelé.

bambi4

 

Anniversaire de Nays

http://nays.skynetblogs.be

 

Coup de chapeau !

Chaque mercredi je vous parlerai d'un blog de mes amis du Net

Donc Aujourd'hui, nous voyagerons à travers l'Egypte avec

http://yepaegypte.skynetblogs.be

nous descendrons le Nil et ses cataractes, peut-être y rencontrerons nous Ramsès II, Nerfertiti,Touthankamon, Hatchepsout ou même Cléopâtre, elle nous emmènera dans la vallée de rois, Louxor, Edfou, Deir el Bahari , nous déchiffrerons en compagnie de Champollion les hiéroglyphes de Karnak, sous le ragard d'Isis, d'Osiris.

Bon voyage avec Yépa

Tout doux mercredi à Vous !

clic sur les liens ci-dessous pour voyager dans le blog

 

retour accueil

16.11.2007

Art Floral

Aujourd'hui, Art floral,

decoration19

Au fil des ses balades sur le net, Nanny s'est arrêtée dans l'atelier de Sylvie,

Lien : http://chezsylvie.skynetblogs.be

Voici trois de ses créations, que Nanny a beaucoup aimé,

Passez donc la visiter, vous y trouverez votre bonheur.

dyn002_original_480_640_pjpeg_2618115_86c2095241313daf564c66c176f42654

noel001
 

dyn002_original_640_480_pjpeg_2618115_584335c6dd81f4a481e2d683faaf9ec2

noel001
 

dyn009_original_480_640_pjpeg_2618115_e8f98bca0f76c3a5ffe65f5ca892c29c

boules4
 

Aujourd'hui, nous fêtons les

Marguerite, Matthieu, Matheo, Mathis, Magali, Maggy, Margaret, Margaux, Marjorie, Mégane, Peggy , Perle.

Dicton du jour :

A la Saint-Matthieu, les jours sont égaux aux nuits dans leur cours.

110278700980

Noël au jardin 3

Ces yeux noirs sont si loin déjà de cette vitre, de cette avenue où les pneus crissent.

 Ils se sont envolés dans les tourbillons de neige, vers le monde qui les a vu naître .

 Oh, il y a bien longtemps de cela.

La grande cheminée où les flammes ronronnent, jouant d’ombres rouges sur les murs blancs.

Les coups répétés des bottes que l’on frappe pour éconduire la neige, incrustée dans le dessin des semelles.

Et l’odeur du bois lovée dans le souffle du vent qui s’engouffre précédant l’homme, les bras chargés de bûches.

Ces yeux noirs, perdus dans les rêves merveilleux d’hier,

sont interrogés brusquement par les prunelles impatientes de sa voisine.

La suite de cette histoire, demain……

1102786933100

Moulins à vent :

Cette période qui s'annonce est une joie pour beaucoup.

Mais ..... autour de nous, des amis, des voisins, appréhendent les fêtes, parce qu'ils sont tristes, démunis, ou seuls....

Et si nous installions un sapin commun, un sapin de Hall, dans les immeubles, un sapin de quartier dans les villes et villages. 

Et si nous cuisinions, quelques galettes, biscuits, ......

Utopique, me dites-vous....

et pourquoi pas?

Ps : je cours souhaiter l'anniversaire de Désirée 1953

lien : http://desiree1953.skynetblogs.be

 

noel027

Tout beau vendredi à vous !

08:36 Publié dans ART FLORAL | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook | | |  Imprimer | |